Bien intégrer un bâtiment dans son environnement physique

Bien intégrer un bâtiment dans son environnement physique

Qu’est-ce qu’un environnement physique?

On appelle environnement physique d’un bâtiment tout ce qui constitue les espaces avoisinants de celui-ci. Il peut s’agir d’un espace public (parc, stationnement, rue), de la nature (arbres, arbustes, lac), des constructions voisines, et bien plus. L’architecte et le designer chercheront non seulement à enrichir le paysage urbain d’un lieu donné en lui conférant un aspect visuel agréable, mais ils doivent aussi faire en sorte que la nouvelle construction ait le moins d’impact possible sur son environnement.

 

Comment bien intégrer un bâtiment dans son contexte physique?

En effet, un bâtiment mal construit peut avoir de nombreux impacts désagréables sur son environnement. Voyons quelques-uns de ceux-ci.

  • Les couloirs de vent : la morphologie et la hauteur du bâtiment et des constructions avoisinantes pourraient créer des couloirs de vents qui incommoderaient les piétons. Les vents contribuent aussi à disperser les polluants et ils influencent la consommation d’énergie des bâtiments. On essaie donc de les éviter.
  • La diminution de l’ensoleillement : selon la taille et l’emplacement du bâtiment, on pourrait nuire à l’ensoleillement des lieux publics et de la végétation.
  • L’augmentation de la température : certains matériaux de construction auront pour effet d’augmenter la température ambiante. On cherche à minimiser cet impact, surtout dans un milieu urbain dense où les îlots de chaleur sont fréquents. Un îlot de chaleur aura pour effet de nuire à la qualité de l’air, à la santé des habitants, à la biodiversité et il provoquera une augmentation de la consommation d’énergie due à la climatisation.
  • Le bruit : les systèmes de ventilation de gros bâtiments pourraient créer de la pollution par le bruit. Heureusement, des méthodes existent pour diminuer la contribution acoustique des bâtiments.
  • La pollution lumineuse : Un système d’éclairage mal adapté causera une pollution lumineuse qui est néfaste pour la nature. Différents systèmes permettent de réduire cet impact.

 

Vous cherchez un architecte ou un designer pour un bâtiment qui sera bien intégré dans son milieu? Communiquez avec notre firme d’architectes. Il nous fera plaisir de vous aider dans votre projet.

La certification WELL

La certification WELL

Qu’est-ce que la certification WELL?

La certification WELL est le premier standard de construction au monde qui se base exclusivement sur la santé et le bien-être des êtres humains.

En effet, lors de l’élaboration du plan d’un bâtiment qui sera certifié WELL, on pense d’abord à la santé, au confort et au bien-être de ses occupants. Cette certification est née après la publication de recherches médicales qui ont évalué la corrélation entre les bâtiments où l’on passe la majorité de son temps et la santé de ses occupants. Cela a permis d’identifier les 102 éléments à ajouter à un bâtiment pour optimiser le bien-être de ceux qui y vivent.

Quels sont les thématiques de la norme de construction WELL?

La norme de construction WELL se divise en sept thématiques.

  • L’air : On visera une qualité de l’air optimale. Pour ce faire, on procède à l’élimination des contaminants via les mesures préventives et la purification de l’air.
  • L’eau : Elle doit être facilement accessible et de bonne qualité.
  • L’alimentation : La conception du bâtiment WELL doit aussi prévoir une offre alimentaire saine et diversifiée.
  • La lumière : On maximisera l’usage de la lumière naturelle à l’intérieur des espaces et on contrôlera l’éclairage artificiel afin d’améliorer l’humeur et la productivité des occupants du bâtiment.
  • L’activité physique : Les architectes d’une construction WELL pensent à encourager l’activité physique en facilitant les déplacements actifs.
  • Le confort : Le confort d’un bâtiment passe, entre autres, par l’insonorisation (confort acoustique) et le contrôle de la température (contrôle thermique).
  • L’esprit : La santé psychologique est influencée par l’esthétisme des espaces et la présence d’un environnement naturel.

Quels sont les niveaux de certification WELL?

Comme la certification LEED, la certification WELL se divise en trois niveaux : Silver, Gold et Platinum. Les bâtiments ayant atteint les critères fondamentaux de confort et de bien-être pour ses occupants se verront attribués la certification Silver. Ceux qui obtiennent la certification Gold comprennent, en plus des critères de base, 40% des critères d’optimisation. Et finalement, ceux qui ont obtenu 80% des éléments d’optimisation du confort et du bien-être se verront attribués la mention Platinum.

Nos architectes et designers travaillent en collaboration étroite afin de construire ou réaménager des bâtiments où chacun pourra s’épanouir. Pour toute question concernant la certification WELL pour un projet de réaménagement ou de nouvelle construction, nous vous invitons à communiquer avec notre firme d’architectes.

MR-VÉLO : requalification des voitures de métro

MR-VÉLO : requalification des voitures de métro

Maintenant que les nouvelles voitures de métro AZUR commencent à entrer en service, la Société de Transport de Montréal a lancé un appel de projet pour trouver la meilleure façon de requalifier les voitures de métro de première génération.

Ces vieilles voitures, nommées MR-63 pour « matériel roulant de 1963 », peuvent en effet être réaménagées et mise à profit au lieu d’être totalement démantelées. La STM prône de respecter l’image de marque de la compagnie et d’entrer dans une philosophie de développement durable.

La firme Groupe Leclerc Architecture + Design a participé à l’appel de projet en proposant MR-VÉLO, pour « matériel recevant les vélos ». Le concept consiste à réaménager les vieilles voitures en structures qui serviront principalement à ranger les vélos des cyclistes de Montréal, Laval et Longueuil.

 

Description détaillée de l’approche

Un de nos critères principaux pour l’élaboration du concept était de trouver un moyen de redonner à la société montréalaise ce « bijoux collectif » tout en le faisant participer à la vie quotidienne des résidents. Cette proposition conserve d’ailleurs la nature même et l’apparence des voitures de métro, en plus d’exposer efficacement à ciel ouvert le patrimoine montréalais qui a participé au développement et au rayonnement de la métropole.

Le projet a pour but de répondre aux besoins connus de la collectivité allant de permettre aux cyclistes quotidiens de disposer leur vélo à l’abri des intempéries, de proposer un endroit plus sécurisé pour y laisser son vélo, de faciliter l’utilisation de ce mode de transport durant les quatre saisons et de permettre potentiellement à BIXI de répondre à l’ensemble de la demande dépassant leur capacité actuelle à leurs points de chute principaux.

De cette manière, 50 stations de métro, soit 74% du réseau, présentent un potentiel pour le projet dont certaines permettraient l’implantation de plus d’une voiture. Au total, 73 voitures pourraient être réutilisées dans la collectivité. Ces interventions urbaines deviendraient rapidement des éléments forts du paysage de la métropole.

 

Développement durable

Dans une approche de développement durable, le projet promeut le transport écologique et sensibilise davantage la population à la cohabitation avec les vélos sur le territoire montréalais. Il permettrait aussi d’augmenter l’attrait pour le transport à vélo au quotidien, ce qui pourrait conduire à une diminution du nombre de véhicules en déplacement dans la ville.

En plus de l’aspect précédent, le projet propose une continuité axée sur le développement durable en lien avec les avantages suivants :

  • Lors du démantèlement intérieur nécessaire pour permettre le nouvel usage, une conscience de maximisation des éléments recyclables serait faite;
  • Le peu de modifications nécessaires sur l’extérieur des voitures permettrait de conserver au minimum la consommation de ressources;
  • L’implantation des voitures représente un faible impact tant au niveau de l’emprise au sol que de la modification de la surface existante du sol. Pour y arriver, nous misons sur une flexibilité du mode d’implantation choisi en lien avec le site visé en privilégiant une implantation à même une place publique adjacente à un édicule, une installation en bordure d’un parc ou d’un espace vert de dimension suffisante, une installation en retrait d’un trottoir suffisamment large pour recevoir une telle structure qui n’empêche pas le passage piéton déjà existant ou une installation à même les îlots de verdure de dimension suffisante présents à l’intérieur des stationnement et terminus;

En résumé, le projet permet une réelle réutilisation dans la collectivité répondant à une conscience de développement durable à divers niveaux.

 

Retombées socioéconomiques et touristiques

Une telle proposition présente aussi un volet social où la réalisation et l’exploitation des stations pourront être gérées par un OSBL mettant de l’avant la réinsertion sociale des individus lors de la modification des voitures et, par la suite, à même les centres de réparation et d’entretien.

Du côté économique, la structure supplémentaire qu’apporterait le projet au déplacement à vélo dans la métropole laisse présager des revenus supplémentaires pour des organismes comme BIXI.

L’attrait touristique n’est pas à négliger, surtout à l’approche du 375e anniversaire de la ville de Montréal, où plusieurs acteurs cherchent à bonifier la vie collective et à mieux définir la position de la métropole sur divers aspects.

 

En conclusion, il y a fort à parier que MR-VÉLO stimulerait l’engouement pour le transport actif à vélo en plus d’être une intervention urbaine marquante dans le paysage montréalais exposant le passé, le présent et le futur d’une collectivité constamment en développement. De plus, une fois que Montréal devient un pionnier en la matière avec ces installations, le concept est facilement exportable ailleurs au Canada et à l’international.

Consulter la présentation.

La Loggia Urbaine : un projet de développement durable

La Loggia Urbaine : un projet de développement durable

 

En 2015, Groupe Leclerc Architecture + Design a réalisé La Loggia urbaine, un projet de construction neuve. Situé à Saint-Hubert, la Loggia urbaine compte treize logements et sa superficie est d’environ 11600 pieds carrés.

 

L’objectif du projet

La Loggia urbaine se veut un bâtiment vert permettant à ses résidents une économie d’énergie, une réduction de coût des matériaux ainsi qu’une diminution des émissions de carbone.

 

Les modules Move Home

Certains logements de cet immeuble en bois lamellé-collé et lamellé-croisé ont été pourvus de modules Move Home. Il s’agit d’un nouveau concept innovateur qui permet une grande économie d’espace. Le bloc mobile Move Home regroupe les sections salle de bain, cuisine et buanderie et il peut être déplacé de façon linéaire. Cette installation permet de réduire grandement les coûts reliés à la construction. Sécuritaire, écologique, économique, et fabriqué au Québec, le module Move Home est apprécié des résidents de la Loggia urbaine.

 

La récupération de l’eau

À l’extérieur du bâtiment, on a mis en place un système de récupération de l’eau de pluie qui est ensuite récupérée pour arroser la végétation sur le terrain et la terrasse.

À l’intérieur du bâtiment, on récupère l’eau à plusieurs endroits. Entre autres, chaque logement est muni d’un système qui récupère l’eau usée de la douche pour la toilette.

 

L’énergie solaire

Le bâtiment est chauffé et éclairé en partie grâce à des capteurs solaires au glycol et des capteurs solaires électriques. De plus, la présence d’une fenestration optimisée permet aux résidents de réduire encore plus leur consommation d’énergie. Nous récupérons environ 80% de la chaleur.

 

Finalement, cette construction neuve dégage une atmosphère conviviale et chaleureuse grâce à son design et au choix de ses matériaux.

Vous pouvez voir une photo du projet ici. Vous pouvez également visiter le site de la Loggia urbaine pour en savoir plus.

Vous avez en tête un projet de construction de développement durable? Faites appel au bureau d’architectes Groupe Leclerc Architecture + Design. Nous serons heureux de vous aider à concrétiser votre projet écoresponsable, que ce soit grâce à l’installation du module Move Home ou à l’intégration de d’autres concepts verts.

RénoVert : un crédit d’impôt pour les rénovations écoresponsables

RénoVert : un crédit d’impôt pour les rénovations écoresponsables

Qu’est-ce que RénoVert ?

RénoVert est un crédit d’impôt remboursable offert par le gouvernement provincial. Il s’agit d’une aide financière pour les propriétaires de certains types d’immeubles résidentiels et multi-résidentiels qui désirent faire des rénovations écoénergétiques.

 

Quels sont les travaux de rénovations admissibles à ce crédit d’impôt ?

Parmi les dépenses admissibles au crédit RénoVert, mentionnons les actions suivantes :

  • Remplacer les portes et fenêtres par des produits ENERGY STAR
  • Rendre étanches les fondations et l’enveloppe du bâtiment
  • Remplacer le chauffe-eau ou le système de chauffage
  • Remplacer le système de ventilation ou de climatisation
  • Isoler le toit, les fondations, les murs extérieurs et les planchers
  • Installer un toit blanc ou un enduit réfléchissant d’un IRS (indice de réflectance solaire) de 78 ou plus sur un toit vert

Pour que les travaux soient remboursés, le contrat doit avoir été signé entre le 17 mars 2016 et le 1er avril 2017. De plus, tous les travaux admissibles doivent être complétés par un entrepreneur qualifié et payés par le propriétaire avant le 30 septembre 2017.

Il est bon de savoir que le crédit d’impôt RénoVert peut être combiné au programme Rénoclimat qui est géré par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Ce dernier encourage les propriétaires à faire des rénovations qui réduiront leur consommation d’énergie à moyen terme.

 

Quels sont les bâtiments admissibles aux rénovations remboursables par RénoVert ?

RénoVert s’applique aux rénovations écoresponsables faites sur différents types de logements et de bâtiments résidentiels et multi-résidentiel : maison individuelle, maison usinée, appartement d’un immeuble de copropriété divise, immeuble à logement multiples et chalet.

Le bureau d’architecture Groupe Leclerc fait la rénovation et le réaménagement de bâtiments multi-résidentiels. Nous travaillons aussi sur les bâtiments industriels, institutionnels et commerciaux. Cependant, le crédit d’impôt RénoVert ne s’applique pas sur ces derniers.

 

Quel montant est remboursé ?

On remboursera 20% des dépenses admissibles pour les travaux qui coûteront entre 2 500$ et 52 500$. Vous pouvez donc obtenir jusqu’à 10 000$ de remboursement de frais de rénovations grâce au crédit d’impôt RénoVert.

Vous êtes propriétaire d’un immeuble multi-résidentiel et vous aimeriez bénéficier du retour d’impôt pour rénovations écoénergétiques RénoVert ? Faites appel à notre bureau d’architectes certifiés.

Attirez des clients grâce à votre design unique

En cette année où l’économie tourne au ralenti dans plusieurs domaines, beaucoup de propriétaires d’entreprises se demandent comment attirer de la clientèle. Or, le design architectural, lorsqu’il est fait par un expert, peut être un outil de marketing rentable, puisqu’il fait partie de l’image de marque.

 

Refléter vos valeurs d’entreprise 

Avoir un design qui représente votre entreprise en reflétant bien son identité et ses valeurs est primordial. Au cours de son existence, votre entreprise évolue; votre bâtiment devrait évoluer aussi.

On devrait saisir le message de votre entreprise au premier coup d’œil. Désirez-vous afficher l’aspect accueillant, authentique, intègre et humain de votre entreprise? Ou serait-il préférable d’insister sur son sérieux, sa fiabilité, son professionnalisme et son succès? Pour des raisons évidentes, une banque ne ressemble pas à une école de ski. Votre design doit être cohérent avec votre image de marque afin d’éviter toute confusion chez le client.

 

Être unique et original

Évidemment, pour se faire remarquer, un immeuble doit d’abord sortir du lot par son apparence extérieure. C’est l’enveloppe du bâtiment, c’est-à-dire les couleurs, la façade, l’enseigne, la taille et la forme du bâtiment, qui attirera l’attention de la clientèle en premier lieu. Misez sur votre unicité pour inciter les clients à entrer dans votre commerce. Démarquez-vous de vos compétiteurs en choisissant un design innovant, à condition bien sûr que cela soit cohérent avec la philosophie de votre entreprise.

 

Optimiser le rendement de votre commerce

Le design intérieur aura une fonction pratique pour optimiser le fonctionnement de vos affaires. Dans les bureaux corporatifs, on porte une attention particulière au confort des travailleurs, entre autres grâce à la qualité thermique du bâtiment, à l’ergonomie des espaces et à l’emploi optimal de la lumière naturelle.

Ainsi, actualiser l’aménagement de ses bureaux contribue aussi à attirer de nouveaux talents et à diminuer le roulement de personnel. En effet, si l’environnement de travail est fonctionnel et esthétique, les professionnels voudront y travailler. Il s’agit de construire un espace où vos employés se sentiront bien. Ainsi, ils seront fiers de travailler pour votre entreprise et seront motivés, ce qui aura pour effet d’accroître la satisfaction de votre clientèle.

 

Vous avez des questions sur le design architectural? Vous cherchez un architecte certifié ou un designer expérimenté? N’hésitez pas à communiquer avec nous! Groupe Leclerc Architecture + Design est une firme d’architectes située sur la Rive-Sud de Montréal.